Event main image

Loris Greaud / ״Sculpt: Grumpy Bear, The Great Spinoff"

Loris Greaud / Musée d’Art de Tel Aviv

  • Expositions / Arts visuels

Loris Gréaud est l’un des artistes français contemporains les plus importants. Il est réputé pour ses projets ambitieux et d’envergure, sa capacité à exploiter parfaitement les espaces dédiés à ses expositions. Pour sa première exposition en Israël, dans le cadre de la Saison croisée France-Israël, Loris Gréaud utilise l’architecture intrinsèque du Musée d’Art de Tel Aviv où son travail sera présenté dans l’aile Herta et Paul Amir à partir du 29 novembre 2018. L’exposition s’articule en deux parties, dans deux espaces différents : un film projeté dans l’une des galeries du musée et une installation bénéficiant d’un puits de lumière vertical permettant la mise en valeur du travail de l’artiste. Ces deux œuvres exposées, à la fois distinctes, complémentaires et synchronisées, offriront un spectacle multi-sensoriel qui porte en lui une dimension conceptuelle permettant une véritable expérience de l’œuvre dont la pluie est le motif principal et central.

Nommée « Grumpy Bear », ours grognon, figure d’un dessin animé pour enfants, l’œuvre est un projet qui évoque un sentiment de colère renfrognée. La pluie est au centre de l’exposition, qui porte en elle des contenus et contextes culturels différents, souhaités par Loris Gréaud.
Le film proposé dans l’exposition a été tourné, entre autre, au laboratoire de la NASA à Stennis, dans le Mississippi, où est développée une technologie avancée de manipulation climatique et de fabrication d’eau de pluie artificielle, destinée à l’origine à refroidir les moteurs des véhicules spatiaux après leur décollage.
Dans ce contexte futuriste et spatial dans lequel la pluie joue un rôle technologique utile, Gréaud plante une séquence filmée sur la scène du théâtre du Châtelet à Paris, la scène mythique jouée par Gene Kelly dans « Dansons sous la pluie » (1952), moment culte du cinéma où l’acteur danse sous une pluie battante, avec, puis sans parapluie. La séquence a été re-filmée avec la participation de Charlotte Rampling, qui incarne ici le personnage de « Grumpy Bear ». La présence de Charlotte Rampling dans le film et les textes qu’elle récite (extraits des textes de science-fiction de l’écrivain J.G Ballard) transforment l’espace créé par Gréaud en un lieu futuriste, à la fois plausible et imaginaire, poétique et apocalyptique. À l’issue de la projection, le rideau se lève, révélant le panneau d’une galerie vitrée ainsi que le costume bleu de “Grumpy Bear”, porté par Rampling dans le film, sur une rambarde éclairée par le puits de lumière vertical évoqué plus haut. On entendra les murmures de Charlotte Rampling, pas toujours audibles. Puis un rideau voilera l’installation, et le film reprendra de nouveau.

Se fondant dans le lieu qui l’expose, Loris Gréaud y crée une intervention dramatique et dynamique, transformant la pluie en spectacle cinématique, mythique, technologique et futuriste.

Lun, Mer, Sam 10h – 18h // Mar, jeu 10h-21h // Ven 10h-14h // Dim : fermé

Loris Greaud / ״Sculpt: Grumpy Bear, The Great Spinoff"

  • Nov 29
Musée d’Art de Tel Aviv